Fil d'actualités

InternationalTémoignages

Trois témoignages de nos étudiants en Chine et en Corée !

Nos étudiants en mobilité internationale ont le privilège de vivre en immersion coréenne ou chinoise au sein de nos universités partenaires.

Au travers de trois témoignages, découvrez l’immersion personnelle et éducative d’Abdias, Henri et Arnaud dans des pays où les coutumes et les habitudes de vies sont différentes de la France.

Abdias AFOGBE, MUO 2 KEYCE en mobilité en Corée / Sungsin Universtiy

«Durant les trois premiers mois que je viens d’effectuer à Séoul, j’ai été surpris par de nombreuses choses :

  • La Corée a des années d’avances sur la technologie par rapport à la France, à l’aéroport vous pouvez vous faire aider par des robots pour trouver vos bagages ou tout simplement votre chemin, la 5G est implantée depuis plus d’un an, le réseau wifi est présent un peu partout dans la ville et également dans le métro…
  • Je vous ai parlé de la technologie pour vous faire comprendre que globalement tout est assez rapide ici, j’ai trouvé un appartement en quatre jours en plein Séoul, l’ouverture d’un compte bancaire prend 15 min et vous ressortez avec votre carte bancaire en main. L’administration est très rapide, vous avez une carte de séjour en trois semaines en moyenne.
  • Les Coréens sont très accueillants et très curieux des cultures étrangères donc c’est assez facile de s’intégrer, cependant peu de coréens parlent anglais ce qui peut rendre la discussion compliquée.
  • Le coût de la vie est assez similaire à celui de Paris, même s’il peut paraître plus coûteux au départ, un forfait téléphonique avec seulement 4go d’internet vous coutera 40€/mois et les forfaits mensuels ou annuels des transports en commun n’existent pas, du coup vous payez tous vos trajets (un trajet coûte un euro). A contrario certaines choses sont moins chers comparé à la France comme la nourriture.
  • Concernant la pollution venant de Chine c’est un grand problème, il faut regarder tous les jours le taux de particules fines pour savoir si on va devoir porter un masque ou pas.

Pour faire une synthèse de mes premiers mois, tout se passe très bien. J’ai eu une adaptation très rapide, j’apprends petit à petit le coréen pour mieux m’intégrer et j’ai un développement personnel important dû à ma curiosité à cette nouvelle culture.
Puis la grande question la Corée du nord, c’est assez marrant de voir le contraste entre nos médias et la réalité, personne n’a peur de la Corée du Nord ici, les deux Corées poursuivent des chemins très différents, l’une est une dictature et l’autre une démocratie, la Corée du Sud est sous protection Américaine et la frontière est fortement militarisé pour maintenir la paix. La Corée du Sud est surement un des pays les plus sécurisés du monde, je n’ai jamais vu autant de Cctv (Caméras) dans un pays, vous pouvez vous balader en pleine nuit sans être inquiéter perdre des objets et les retrouvés, petite anecdote j’ai perdu mon passeport ils l’ont retrouvé et me l’ont rendu. »

Arnaud GIGAN – M1 MUO – KEYCE – en mobilité en Chine / et Washington IBWS

« Dans le cadre de mon Master 1, j’ai choisi la mobilité internationale afin de développer mon autonomie, l’adaptation à une autre langue et vivre dans une culture différente de la mienne, cette approche permet de créer une nouvelle ouverture d’esprit. La mobilité internationale est pour moi une vraie opportunité, suivre le même programme que mes camarades en France mais étudier et vivre dans un autre pays et obtenir un double diplôme. Cette mobilité constitue pour moi une expérience précieuse pour valoriser et diversifier mon profil.

Dans un premier temps, j’ai intégré le programme d’immersion chinois à l’aide du Collège de Paris dans le but de découvrir une nouvelle structure éducative et culturelle. Celui-ci se déroulant pour une durée de trois mois, dans l’université de Taiyuan, la plus vieille de la ville. C’est un apprentissage très différent du nôtre et représente une réelle opportunité dans la vie d’un étudiant. Cette expérience permet de mettre à profit, la découverte d’une nouvelle langue, le chinois, approfondir mon anglais ainsi que découvrir un nouveau pays, qui se trouve être bien différent de la France.

Dans un second temps, grâce au Learning Expedition à Washington DC, j’ai pu me rendre dans le campus et visiter la ville, où j’ai eu un réel coup de cœur. C’est pour ça que dès janvier je vais intégrer le campus afin de réaliser mes deux derniers semestres. »

Henri Miallet – ECEMA BOURGES – Manager de Projet 2ème année – en mobilité en Chine et Washington à partir de janvier pour son 2nd semestre.

«  Voilà déjà plus 50 jours que je suis arrivé en Chine, plus précisément à Taiyuan, et le dépaysement est total. La culture, les habitudes, la nourriture et le mode de vie sont complètement différent de la France. Les débuts furent assez compliqués mais au fur et à mesure des rencontres, des échanges et des découvertes mon séjour à pris une autre tournure et j’ai réalisé la chance que j’avais d’être ici.

J’ai fait le choix de faire ce programme d’immersion en Chine afin de découvrir une nouvelle culture et sur ce point je ne suis pas déçu. Je suis convaincu que cette expérience me fera grandir sur le plan personnel et professionnel.

Nous logeons dans le campus même dans un bâtiment réservé uniquement aux étudiants étrangers. Cela nous donne la possibilité d’échanger avec des personnes venant de divers pays et nous permet de s’ouvrir encore plus au monde. Le confort n’est pas le même que celui dont nous avons l’habitude en France mais au fur et à mesure des jours on s’habitue. En effet, les matelas avec juste une petite couche de mousse deviennent confortables au fil des nuits, les toilettes turcs ne posent plus de problème et enfin les douches communes ne sont plus un souci également. Le couvre-feu à 22h30 était assez compliqué à gérer au début puisque nous étions obligés d’être rentrés avant cette heure si nous ne voulions pas dormir en ville (AirBnB, hôtel …) mais au fil du temps nous nous y sommes habitués.

Au sein du campus, il y a de nombreuses cantines qui propose un choix très varié de plats. Certains plats sont assez surprenants mais grâce à la grande variété, on trouve très rapidement des très bons plats. Cela peut aller du bol de nouille aux légumes, du plat de riz avec de la viande ou encore du burger au poulet.

Le campus est très bien équipé en termes d’infrastructures sportives. Effectivement, il y a un accès gratuit au terrain de foot, basket, volley, badminton ou à la piste d’athlétisme. En plus de cela, il y a possibilité d’avoir accès une salle de sport en prenant un abonnement.

La Chine est un pays très riche niveau paysages, monuments et histoires. Grâce à ce séjour j’ai pu réaliser de nombreuses visites afin de découvrir ce magnifique pays. Que ce soit les visites programmées avec l’université ou les excursions sur nos temps libre, il y a énormément de choses à voir et à explorer. Certains lieux sont à en couper le souffle et unique au monde. »

Publié par Collège de Paris
Le 20 décembre 2019