Fil d'actualités

Témoignages

Suivez l’exemple de nos étudiants, partez à l’étranger !

Deux de nos étudiants : Fabrice Durupt et Margaux Grussy, respectivement en Ms2 Management et Stratégie d’Entreprise à Ascencia Business School et Ms2 Management de la Gastronomie et de l’Œnologie au Collège de Paris, se sont aventurés en Chine et en Thailande pour étudier. Des expériences très enrichissantes et inspirantes, effectuées dans le cadre du cursus Double Diplôme proposé depuis l’an dernier au sein du réseau.

Nous dressons leurs portraits grâce à leurs interviews :

Pourquoi avez-vous décidé de partir à l’étranger dans le cadre de vos études ? 

Fabrice : De nombreuses raisons m’ont poussé à partir. Pour être concis, je dirais que premièrement, j’ai décidé de partir à l’étranger afin de sortir de ma zone de confort pour développer des compétences telles que l’adaptabilité et la persévérance. Deuxièmement, je souhaite parfaire ma connaissance du commerce international. Et pour conclure avec un troisième point, le voyage d’étude est une expérience qui ne s’offre à vous que rarement et elle mérite d’être vécue.

Margaux : J’ai toujours rêvé de pouvoir bénéficier d’une expérience à l’international. J’ai eu l’occasion d’effectuer un stage à Paris et plutôt que de refaire un stage, je me suis intéressée aux partenariats à l’étranger proposés par le Collège de Paris. Je me suis dit que ce serait l’occasion de réaliser l’un de mes rêves : habiter à l’étranger, et de combiner celui-ci avec la possibilité d’améliorer mon niveau d’anglais et de suivre des cours dans une université.

Dans quel pays et ai sein de quelle université étudiez-vous ?

Fabrice : Je suis actuellement en Chine dans la capitale de la région du Shanxi à Taiyuan au sein de l’Université de « Shanxi University ».

Margaux : Je suis partie en Thaïlande, à Bangkok et plus précisément à l’UTCC : University of the Thai Chamber of Commerce.

Quelles étapes vous ont été nécessaires pour partir étudier à l’étranger ? 

Fabrice: La première étape a été de rencontrer le référent « Mobilité internationale » de l’école. J’ai exprimé mes souhaits et déterminé les meilleures possibilités en fonction de multiples facteurs tels que mon projet futur et ma capacité d’adaptation. Dans cette dernière, on retrouve 3 points déterminants : le niveau de confort souhaité, l’intensité de la barrière linguistique et l’intensité de la barrière culturelle.

Il faut choisir concieusement sa destination en total objectivité avec soi-même. Il faut savoir évaluer sa motivation et organiser sa vie personnelle afin de partir dans des conditions optimales.

La deuxième étape fût de de rentrer en contact avec les intermédiaires du Collège de Paris à travers le monde. Ils m’ont donné toutes les informations nécessaires concernant l’obtention du visa, l’inscription dans l’établissement souhaité, l’hébergement, la vie au sein du pays et plus encore.

La troisième étape fût enfin la validation du projet avec le professeur référent qui me suit et me guide dans la rédaction de mon mémoire.

Comment se déroule votre apprentissage ?

Fabrice : Mon apprentissage se porte notamment sur la connaissance du Mandarin. Elle est la langue la plus populaire en Chine et elle compte le plus grand nombre de locuteurs dans le monde. Mes heures de cours sont tous les jours du lundi au vendredi de 8h30 à 12h10 précisément. Tous les après-midi sont libres mais en réalité consacrées à la pratique avec les citoyens chinois et la mémorisation des Hànzì. L’université nous propose également de multiples activités artistiques, culturelles, sportives afin de nous intégrer au mieux.

Margaux : Mon apprentissage se déroule très bien. J’ai eu la chance de rencontrer des personnes extraordinaires, autant humainement parlant que professionnellement parlant. Je pense tout particulièrement à Monsieur Jakarin Simon, directeur international de l’UTCC et professeur de leadership, qui m’a énormément apporté lors de ce voyage. Son cours de leadership est une véritable leçon de vie qui m’a permis d’échanger avec les étudiants internationaux présents ici mais également d’en apprendre davantage sur moi-même.

Quels enrichissements professionnels et personnels pouvez-vous tirer de cette expérience ?

Fabrice : A la fois sur le plan personnel et professionnel, cette expérience m’apportera la connaissance de la culture chinoise. Cette dernière me donnera une vision différente du monde qui m’entoure. Elle me permettra de découvrir de nouvelles méthodes commerciales et m’aidera à obtenir la confiance de mes interlocuteurs chinois.

Cette expérience me fera grandir personnellement et me rendra plus fort professionnellement.

Margaux : Cette expérience est extraordinaire, à la fois professionnellement et personnellement parlant. Au niveau professionnel, j’ai rencontré des professeurs très bienveillants et j’ai eu l’occasion de rencontrer des professionnels de la gastronomie également, dans le cadre de l’écriture de mon mémoire. Au niveau personnel, on se retrouve face à soi-même, dans un pays où on ne connait ni la langue, ni le mode de vie, c’est donc une belle opportunité de se découvrir soi-même et de découvrir d’autres personnes, d’autres modes de vie et de s’ouvrir encore un peu plus au mode extérieur.

Avez-vous cerné des opportunités entrepreneuriales dans votre pays d’accueil ?

Fabrice : Je suis en Chine depuis seulement 1 mois et j’ai déjà de multiples idées entrepreneuriales.La Chine a déjà détrôné les États-Unis de la place de leader économique mondiale en 2013 et l’année suivante en parité de pouvoir d’achats. De plus, nous avons le projet de la route de la soie, le « Belt and Road Initiative », qui renforcera la position de la Chine sur le plan mondial. Ce pays ne cesse de s’accroître et ne cesse de me surprendre.

Projetez-vous d’y rester après vos études ou d’y monter un projet ?

Fabrice : A la suite de mes études, je compte profiter de cette expérience pour créer une entreprise. Je n’arrive pas à me projeter pour l’instant. Je découvre encore mon environnement mais ce qui est certain, c’est ma volonté à monter un projet à l’international.

Margaux : Je suis venue pour un semestre et je rentre pour passer ma soutenance en France dans quelques semaines. Néanmoins, je repars en janvier pour quelques mois afin de voyager. J’affectionne particulièrement les voyages car je trouve qu’ils nous enrichissent et nous font grandir. Cet échange ne m’a donc pas forcément apporté des ouvertures professionnelles, mais de belles ouvertures sur le monde et l’envie de découvrir de nouveaux horizons.

Si vous souhaitez vous aussi partir étudier au sein de l’une de nos universités partenaires à l’étranger, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre école pour entamer les démarches !

 

Publié par Collège de Paris
Le 16 novembre 2018