Fil d'actualités

Découverte

Onur Deda, élève en prépa art et déjà publié dans Vogue

Jeune photographe talentueux en provenance d’Ankara, Onur Deda est élève de l’Atelier préparatoire du Collège de Paris en attendant d’intégrer l’année prochaine le Bachelor Design textile. Preuve de la reconnaissance son talent, il a déjà eu les honneurs du Vogue italien qui a publié plusieurs de ses photos de la collection de Caroline Zheng « Un_Dis_Connected ».

Issu de l’enseignement francophone en Turquie, cet élève modèle n’a pas eu besoin de nos cours de français mais se prépare à suivre toute notre filière de formation en art, mode et luxe.

Par Olivier de Lagarde

Témoignage : un parcours artistique au sein du Collège de Paris

Onur Deda a construit son parcours artistique avec le même soin qu’il apporte à ses photos. Après un apprentissage auprès de son compatriote, le photographe de mode Koray Birand, il intègre une école de photo à Paris, « capitale de la mode et de l’art ».

Mais cet ambitieux créatif ne s’arrête pas là. Selon lui, un bon photographe de mode doit connaître intimement le produit et la matière pour que l’image « frappe l’œil ». C’est la raison pour laquelle, il choisit l’Ecole supérieure d’art Françoise Conte, membre fondateur du Collège de Paris et école de référence dans le domaine du design textile.

Pour sa mise à niveau artistique, il passe un an au sein de l’Atelier préparatoire où il approfondit sa connaissance du dessin et des arts plastiques afin d’être au meilleur niveau dès la première année du Bachelor Design textile.

Des débouchés créatifs à la hauteur de son ambition artistique

Pour financer ce parcours d’étude complet et ambitieux, Onur exerce dès à présent son métier de photographe. Il compte déjà à son actif plusieurs travaux de belle qualité qu’on peut admirer sur son site Internet (www.onurdeda.com).

La vie artistique et créative de l’Ecole supérieure d’art Françoise Conte et de l’Atelier Mode Fleuri-Delaporte lui donne aussi l’occasion de pratique ses talents. C’est lui qui a réalisé le reportage du récent défilé et de l’exposition des créations des élèves.

Pour l’avenir, Onur Deda a des projets variés. Grâce à sa formation en design textile il veut tout à la fois comprendre le produit, son processus de réalisation, et apporter à ses futurs clients le « soin du détail » qui constitue, selon lui, l’élément le plus important dans la photographie de mode.

Il est aussi tenté par le métier de Directeur artistique ou par la création de sa propre marque qui combinerait, grâce à des procédés innovants, photographie et impression textile. Une chose est certaine, son avenir est international : l’Amérique, l’Europe et bien sûr la Turquie sont déjà des destinations habituelles pour ce futur globe trotter de la photographie de mode.

Publié par Carole de Fussy
Le 9 avril 2014