Fil d'actualités

Témoignages

Hapimag – Entrevue avec un étudiant et sa tutrice

Hapimag regroupe 60 établissements hôteliers dans le monde entier. Résolument tournée vers l’international, sa Resort Manager, Marine Giraud-Roche, n’a pas hésité à embaucher l’un de nos étudiants étrangers en stage, Prathamesh Bangera.

Parlez-nous un peu du concept de Hapimag
Nous possédons 60 établissements hôteliers dans le monde entier, majoritairement en Europe centrale, le groupe étant à l’origine Suisse. En plus de l’Allemagne, l’Autriche, la Suisse, la France, l’Espagne, le Portugal ou l’Italie en Europe, nous sommes présents aux Etats-Unis, au Maroc, en Turquie et en Finlande.
Nous fonctionnons de façon un peu particulière, avec un système de points. Nos résidents sont des actionnaires, libres, grâce au versement d’un droit d’entrée, d’accéder au club privé Hapimag quand ils le souhaitent dans l’année ; 2 jours, 2 semaines, 2 mois… Ce principe à la carte permet à nos membres de ne pas avoir de résidence secondaire à proprement parler, mais d’en avoir 60 ! Elles sont aussi adaptées aux différentes saisons et aux envies de chacun : mer, montagne, golf, nature, spa… Notre clientèle est majoritairement européenne, avec près de 60% de germanophones, 20% d’Italiens, des Néerlandais, des Anglais, des Français…

Vous êtes effectivement un véritable groupe international. Est-ce une volonté pour vous d’embaucher des stagiaires étrangers ?
Oui, cela me tient vraiment à cœur. J’ai moi-même fait mes études à l’international. Depuis 6 ans, tous les ans, une école autrichienne partenaire nous envoie un stagiaire. J’ai envie de transmettre mes connaissances mais aussi de découvrir d’autres cultures, d’autres façons de travailler.

Et dans ce cas, la barrière de la langue n’est pas un problème pour vous ?
Certains de nos stagiaires, comme Prathamesh, ne peuvent pas répondre au téléphone ou renseigner le client. Mais ils sont efficaces sur d’autres missions en backoffice, il y a toujours à faire ! Et puis, on se comprend grâce à l’anglais. Pour tout vous dire, il n’y a que 3 français dans notre équipe ! En effet, en France, c’est très compliqué de trouver des personnes qui parlent des langues étrangères, on se tourne donc vers les étrangers. Parfois, on leur fait suivre des cours pour qu’ils pratiquent d’autres langues, le français mais pas seulement ; nous avons fait en sorte que certains de nos employés italiens suivent des cours d’allemand par exemple. Cela crée une vraie ambiance internationale au sein de nos bureaux !

Quelles ont été les missions de Prathamesh au cours de son stage ?
Il y a maintenant 6 mois, nous avons mis en place une vente de pain à la réception qui fonctionne très bien. On a donc continué dans cette direction en proposant de la confiture, du beurre… Et la demande a explosé ! Nous avons alors décidé de lancer un « mini market » avec quelques produits de base, que nos clients peuvent acheter en petites quantités et en libre-service. Nous avions besoin de quelqu’un pour gérer cela au quotidien : le refill, la livraison, les stocks,… Prathamesh est arrivé une fois que nous avions fait notre sélection de produits. Il nous a néanmoins aidé à déterminer les prix de vente de chaque produit, et a surtout créé notre base logicielle pour la gestion de ce mini market, avec le listing de nos clients, l’inventaire… C’est lui qui a créé l’aménagement du mini market, et tous les détails de son organisation. Les clients apprécient beaucoup ce service et nous sommes contents du travail fourni par Prathamesh.

Nous avons également recueilli les impressions de Prathamesh, étudiant Ms in International Marketing, programme 100% en anglais, option Gastronomie et Œnologie.

Pourquoi avoir choisi le Collège de Paris pour étudier en France ?
Je vivais en Inde et je voulais faire un master en France. Le problème c’est que je ne parlais pas français, mais je voulais tout de même intégrer la communauté européenne pour découvrir cette culture, une autre façon de travailler… Grâce au bureau indien du Collège de Paris, qui était tout près de mon lieu de travail, j’ai entendu parler du Ms in international marketing en anglais. L’école, en France, est ensuite entrée en contact avec moi pour tout m’expliquer.

Qu’avez-vous pensé de votre formation ?

J’ai trouvé les cours très intéressants et les professeurs compétents, notamment en communication, marketing international, management international… Certains professeurs étaient anglais, ce qui a facilité l’apprentissage. J’ai également aimé le fait de pouvoir suivre des cours de français en simultané, ça m’a été très utile pour mon séjour.

Comment as-tu géré ton job à Paris avec la barrière de la langue ?
C’était difficile, mais pas seulement par rapport au français, car ici tout le monde parle 3 ou 4 langues ! Heureusement tout le monde maîtrise l’anglais, j’ai donc pu m’adapter, et c’est ce qui était intéressant. Si un an plus tôt on m’avait dit « tu vas venir à Paris pour travailler alors que tu ne parles pas français », je ne l’aurais pas cru. Mais maintenant je me rends compte que c’est une belle expérience et je pense que tout le monde devrait le faire.

Quels sont vos projets maintenant ?
Je souhaite trouver un emploi dans l’industrie hôtelière et rester en France pour travailler et m’installer !

Publié par Carole de Fussy
Le 19 juin 2017